2018

 

L'EMPREINTE

27 ET 28 SEPTEMBRE,
ABC, LA CHAUX-DE FONDS

TEMPLE ALLEMAND

 

30 SEPTEMBRE,
CCP, MOUTIER

AULA CHANTEMERLE

 

 

news 01

GESTE

DU GESTE AU SON

DOSSIER DE PRÉSENTATION acrobat logo

7 & 8 NOVEMBRE 2014 AU PASQUART, BIENNE

 

PROGRAMME

« 4’33’’ »
1952, John Cage
Pour trois interprètes

« SILENCE MUST BE ! »
2002, Thierry de Mey
Pour trois chefs et un percussionniste

« PAS DE CINQ »
1965, Mauricio Kagel
Pour cinq interprètes

« GESTE ET SON »
Création 2014, Beat Gysin
Pour six interprètes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 SEBASTIEN AEGERTER NORMAL DELPHINE BOUVIER PROJET ELISABETH DE MERODE PROJET MANON PIERREHUMBERT PROJET cecile tinguely 26x30mm
 mauricio5  SUSANNE MUELLER NELSON  JEROME BUECHE TTREFLECHIT    
 

Sébastien Aegerter: percussion
Delphine Bouvier: 
violon 
Elisabeth de Merode: flûte
Manon Pierrehumbert: 
harpe
Cécile Tinguely: piano
Sébastien Schiesser: saxophone
Susanne Mueller Nelson: Chorégraphe, oeil extérieur
Jérôme Bueche: 
lumière

 

 

Le projet à venir se veut un dialogue direct entre arts plastiques et musique.  Les spectateurs, tout autant que les artistes, seront ainsi conviés à s’interroger sur  la place que peut prendre la musique dans un musée. Cet événement verra la création de l’œuvre Geste et son, du compositeur suisse Beat Gysin, une pièce musicale appelée à se transformer en véritable œuvre d’art plastique. Conçue par son auteur de façon à s’intégrer au mieux dans un musée – espace à forte connotation visuelle, la création de Beat Gysin entend, selon ses termes, « dessiner une impression  musicale » et nous « immerger dans une œuvre jusqu’à en oublier le lieu où l’on se trouve ». Trois autres pièces présentées pour l’occasion feront écho à cette création. Toutes se  caractérisent par une interrogation de la matière sonore en tant que telle : où commence la musique ? Dans Pas de cinq, Mauricio Kagel appelle cinq interprètes à effectuer une déambulation ordonnée comme un jeu de gestes et de rythmes complexes. On assiste dans cette œuvre scénique à une véritable chorégraphie sonore rythmée par le bruit des pas et des cannes des promeneurs. Silence must be ! de Thierry de Mey est une pièce pour un ou plusieurs interprètes : face au public les chefs d’orchestre solistes dirigent par leurs gestes, la partition d’une musique silencieuse. Enfin, une version « muséalisée » du fameux 4’33’’ de John Cage sera proposée comme une préparation au son et à la réflexion sur notre environnement sonore ou alors résonnera comme une invitation au silence.